Rhône-Alpes

Rhône-Alpes est la deuxième région française et la deuxième plus riche (en PIB par habitant) après l’Île-de-France. De la taille presque identique à celle du Danemark et légèrement plus peuplée (6,2 millions contre 5,5 millions d’habitants), Rhône-Alpes est la 6e plus grande économie de toutes les régions européennes.

Sa capitale, Lyon, n’est que la deuxième en taille après Paris et est souvent acclamée comme la capitale gastronomique de la France (du moins en dehors de Paris), ce qui en fait également l’un des meilleurs endroits pour manger au monde. À l’époque romaine, Lyon (Lugdunum) était la capitale de la Gallia Lugdunensis, une province qui s’étend de la Bretagne aux Alpes.

 

Rhône-Alpes est composé de l’ancien duché de Savoie (annexé à la France en 1860), de la province historique du Lyonnais, de la partie sud de la Bourgogne et de la moitié nord du Dauphiné. La région alpine, peu peuplée et décontractée, contraste fortement avec l’agitation de la vallée du Rhône.

Les langues traditionnelles franco-provençales et vivaro-alpines ont pratiquement disparu depuis que le roi François Ier a tenté d’imposer le français parisien comme seule langue officielle du royaume. La plupart des 50 000 locuteurs franco-provençaux qui subsistent aujourd’hui dans la région se trouvent en Savoie (départements de la Savoie et de la Haute-Savoie), qui n’est devenue française qu’à la fin du XIXe siècle.

Parmi les personnalités de Rhône-Alpes, on peut citer (chronologiquement) : l’écrivain et aviateur Antoine de Saint-Exupéry, le célèbre chef cuisinier Paul Bocuse, le président de la BCE Jean-Claude Trichet et le compositeur Jean Michel Jarre.
Cuisine

Les spécialités culinaires de la Vallée du Rhône sont les quenelles (mélange de poisson, poulet ou viande à la crème), les grattons (porc grillé dans la graisse), la caillette à l’épinard, le gras double (tripes cuites aux oignons), barboton (ragoût d’agneau avec pommes de terre et carottes), salade lyonnaise (laitue aux lardons, croûtons et œuf poché), soupe à l’oignon, poulet au vinaigre, civet de porc, tête de veau sauce verte, et poulet de Bresse aux morilles.

Les spécialités culinaires des Alpes sont le gratin dauphinois, la fondue au fromage de Savoie, le ramequin (sorte de fondue au fromage), la raclette, la tartiflette (pommes de terre au reblochon, lardons et oignons), la polenta, les œufs à la Monteynard (riz mélangé à des œufs mollets et du fromage) et le matafan (crêpe salée aux pommes de terre).

Les fromages les plus connus de la région sont l’Abondance, le Beaufort, le Bleu de Bresse, le Bleu de Gex, le Bleu de Termignon, le Bleu du Vercors, la Cervelle de canut, la Fourme de Montbrison, le Picodon de Crest, le Reblochon, le Saint-Marcellin, le Sarasson, le Vacherin et diverses sortes de Tomme.

Les desserts comprennent les bugnes lyonnaises (ailes d’ange), les coussins de Lyon (bonbons au chocolat et à la pâte d’amande), les marrons glacés, les matefins (crêpes épaisses aux pommes), le nougat, la poire à la beaujolaise, les pommes caramélisées, la tarte à la Cuerde, la tarte aux citrons meringuées, la tarte aux pralines, la tarte bressane, la tarte au sucre et la tarte flambée.

Rhône-Alpes compte quatre régions viticoles : le Beaujolais au nord, les Côteaux du Lyonnais autour de Lyon, les Côtes du Rhône au sud, et la Savoie à l’est. La ville de Voiron, en Isère, produit la liqueur de chartreuse verte et jaune. Les eaux minérales d’Evian et de Badoit proviennent respectivement des départements de la Haute-Savoie et de la Loire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *